les 2 alpes de nuit

Que se passe-t-il la nuit sur les pistes ?

News

Posté le

La nuit tombe, la montagne s’agite : que se passe-t-il la nuit sur les pistes ?

 

Les télésièges ralentissent puis s’arrêtent, le soleil se couche, le froid se fait de plus en plus présent : ça y est, la journée de ski est terminée. Mais, pour certains, elle commence à peine. Rencontre avec les acteurs de la nuit qui entretiennent les pistes.

  

Le damage des pistes

Les engins des dameuses ronronnent déjà dès la fermeture des pistes. Il n’y a pas de temps à perdre ! Avec plusieurs dizaines de kilomètres de pistes à damer, mieux vaut commencer tôt !

Chaque jour, les skieurs déplacent la neige par leurs virages. Ils forment ainsi des bosses et des creux au sein de la piste. Le damage a pour but d’aplanir les méfaits des skieurs, de remonter la neige qui a été descendue et de récupérer la masse déplacée sur les bords de pistes. Tout ce travail nocturne pour assurer le maximum de plaisir de glisse aux skieurs chaque matin au réveil.

dameuse à neige

Ces machines de plusieurs tonnes passent ainsi quotidiennement sur la majorité du domaine skiable. Seules sont épargnées les pistes noires, qui conservent leurs bosses pour ravir les amateurs. Les jours de poudreuse, certains domaines proposent des pistes vierges pour profiter des plaisirs de la peuf sans s’aventurer en hors-piste. Pour autant, ce n’est pas moins de travail pour les dameuses, car travailler des pistes sous la neige fraîche demande un véritable talent.

Damer les pistes permet bien entendu de proposer des pistes nettes au petit matin, mais surtout de conserver au maximum l’enneigement en ramenant la neige éparpillée sur les pistes balisées.

 

Faire un tour en dameuse, c’est possible

Certaines stations proposent des tours en dameuse pour mieux découvrir la montagne la nuit. C’est le cas des stations des Trois-Vallées, le plus grand domaine skiable au monde, dont Val Thorens et CourchevelN’hésitez pas à contacter l’office de tourisme de votre station de ski préférée.

 

La prévention des avalanches

Entretenir les pistes la nuit ne se limite pas à garantir le maximum de sensations sur des pistes correctement damées. Il faut également penser à la sécurité. À chaque tombée de neige, le manteau neigeux ajoute une nouvelle couche à son mille-feuille. De nature changeante en fonction des conditions climatiques, la neige se transforme et peut rendre le manteau instable.

Pour assurer la sécurité du domaine skiable, les pisteurs font preuve d’un travail d’observation et d’anticipation. Ils doivent sonder régulièrement le manteau neigeux pour estimer sa stabilité. Ainsi, ils déterminent les secteurs à risque. Là, des artificiers déclenchent volontairement des avalanches pour purger la partie instable.

 

L’enneigement artificiel

Pour faire face aux températures changeantes et à une météo peu clémente, les stations se dotent d’enneigeurs afin d’assurer une neige de qualité aux skieurs. Associé à cet engouement pour la neige artificielle, le métier de nivoculteur est né. Il s’agit de gérer la production de neige de culture sur l’ensemble du domaine skiable.

Pour fabriquer de la neige, il faut un mélange d’eau et d’air. En conséquence, des lacs artificiels ou des réservoirs sont construits à proximité des pistes pour alimenter les canons à neige en eau.

Pour la produire, les conditions météorologiques sont importantes : il faut une température minimale de -3 °C. C’est pourquoi les canons à neige sont mis en route la nuit, pendant que les riders se reposent ou profitent de la nightlife de la station.

Les tas de neige artificielle sous les enneigeurs sont ensuite répartis sur l’ensemble de la piste grâce au travail des dameuses.

 

Nivoculteur, un métier d’avenir

Produire de la neige de culture fait partie des nouveaux métiers de la montagne. Inexistant il y a encore quelques années, le réchauffement climatique et le faible enneigement en ont fait un métier incontournable. La filière recrute !

 

Alors que les pistes ferment et que le fromage fond dans les restaurants, les équipes de nuit s’activent en montagne : enneiger, damer, sécuriser. Pour avoir de la neige sur les pistes, il y a du pain sur la planche ! Mêmes les partenaires Go Sport Montagne s’affairent à réviser vos skis ou sécher vos chaussures pour une agréable nouvelle journée de glisse.

 

Les trois points-clés à retenir pour savoir ce qu’il se passe la nuit sur les pistes :

À la fermeture des pistes, le travail d’entretien commence pour :

− Assurer le plaisir grâce au damage des pistes.

− Garantir la sécurité en prévenant les avalanches.

− Gérer l’enneigement sur l’ensemble du domaine, au besoin en produisant de la neige artificielle.

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Retour aux articles