rack de chaussures de ski

Comment choisir ses chaussures de ski ?

Conseils

Posté le

Prenez votre pied aux sports d’hiver avec les chaussures de ski idéales !

 

Vous vous apprêtez à vous rendre dans votre station de ski préférée pour profiter de la montagne et des pistes enneigées, alors autant le faire avec la paire de chaussures de ski idéale. Si pour certains cela se fait naturellement et en toute décontraction, il n’en est rien pour d’autres qui vivent un véritable calvaire. Adoptez les bons réflexes pour vous diriger vers le meilleur choix possible.

 choix-chaussures-de-ski

 

Commencez par la base

La chaussure de ski n’est pas une chaussure ordinaire. Elle est formée d’une coque rigide et également d’un chausson. Cette particularité va rendre le choix de la pointure plus difficile que pour une chaussure standard. La tâche sera d’autant moins aisée que le chausson peut perdre jusqu’à 40 % de son volume pendant la première semaine de ski selon les modèles.

 

  • Alors comment choisir la pointure idéale ?

Une fois que votre pied est placé dans la chaussure, vous devez effleurer le fond avec vos orteils ; s’ils ne touchent pas du tout, il faudra alors viser une taille en dessous. Ce n’est pas tout. Pour vous assurer de la bonne pointure, effectuez plusieurs flexions en appuyant fort sur les tibias ; si vous ne touchez plus le fond avec vos orteils, la longueur est alors idéale.

 

Largeur et volume

 Si on a vu précédemment comment choisir la bonne longueur, parlons désormais de largeur et de volume. Ce point est tout bonnement essentiel voire primordial dans le choix de votre future paire. Chaque pied a une forme et une morphologie différente, qui va avoir un impact sur le modèle à choisir. Vous pouvez en effet avoir un pied fin ou au contraire plus large.

chaussures de ski rouge

  • Comment s’assurer d’une largeur qui vous offrira un confort optimal ?

Une petite astuce existe et elle s’avère bien utile. Placez votre talon au contact de la coque et lancez votre pied de gauche à droite. Avec un espace compris entre un demi et un centimètre, vous aurez là une largeur idéale pour votre pied. Autre point clé, le cou-de-pied, à ne pas confondre évidemment avec le coup de pied. Si ce terme peut vous paraître a priori inconnu, il est essentiel de le maîtriser. Il s’agit simplement de la partie haute de la cheville. Assurez-vous de ne pas avoir de point sur cette partie de votre pied, vous risqueriez alors de couper la circulation sanguine.

Bon à savoir :

Le nombre de crochets joue un rôle important dans l’acquisition de vos prochaines chaussures de ski. Plus il y aura de crochets et plus la précision de vos appuis sera importante. Il est possible de régler la longueur par le biais de crochets micrométriques, qui permettent des réglables minutieux. 

 

Trouvez votre flex

un skieur chausse ses skis

Ce terme ne vous dit rien ? Pas de panique, vous allez vite vous familiariser. Il correspond tout simplement à la solidité et rigidité de la chaussure de ski. Plus son indice est élevé et plus la rigidité est importante. Comment se repérer ? Eh bien il existe trois grandes catégories dans lesquelles vous n’aurez aucun mal à vous retrouver. Si vous êtes d’un niveau débutant voire intermédiaire, un flex allant de 60 à 80 sera largement suffisant pour l’utilisation que vous en ferez. Si vous êtes plutôt aguerri et sportif, optez pour un flex se situant entre 90 et 110, qui offrira une rigidité supportant des efforts plus lourds et intenses. Les flex supérieurs s’adresseront à des skieurs plus que confirmés, prêts pour la compétition. 

Bon à savoir :

L’indice ne se choisit pas uniquement en fonction du niveau du skieur, mais également en fonction de son gabarit. La chaussure de ski se doit de supporter une pression importante, notamment si la carrure du skieur est conséquente. La prise d’appui sera lourde et puissante.

Quelle gamme de chaussure de ski ?

Évidemment, toutes les chaussures de ski n’offrent pas les mêmes spécificités. Selon l’activité que vous allez pratiquer, voici quelques exemples afin d’illustrer les différentes caractéristiques de chaque discipline :

  • Le free ride : ces chaussures de ski proposent un flex élevé et des zones d’amortisseurs qui vont absorber les chocs. Sous la semelle, vous trouverez deux à quatre crochets et une zone antidérapante, qui vous permettront de marcher en montagne lorsque vous n’utilisez pas les skis.
  • La randonnée : elles se doivent d’être légères pour un poids situé entre 1 et 1,3 kilogramme. Veillez à ce qu’elles soient dotées d’une semelle crantée pour une stabilité de qualité.
  • Freestyle : pour évoluer dans ce domaine, assurez-vous d’un flex intermédiaire afin que les réceptions ne soient pas trop dures et pour éviter les risques de blessures. Dotées de d’importantes zones amortissantes, celles-ci apporteront un important confort lors des impacts au sol. À double spatule, elles permettent de skier aussi bien en marche avant qu’en marche arrière.
  • Piste race : ces chaussures de ski se veulent hautes pour assurer un appui total de votre tibia sur la languette. Assurez-vous de choisir la bonne largeur afin qu’elles soient proches du pied et ainsi obtenir des appuis forts mais également fluides.

 

La bonne semelle pour plus de confort

S’il y a bien une chose que tout le monde redoute, et pour cause, c’est bien l’inconfort que l’on ressent à porter des chaussures de ski. Le choix de la semelle y est pour beaucoup. Il est plus qu’important d’opter pour des chaussons qui vont apporter un confort supplémentaire. Les thermoformables sont à privilégier pour vous sentir à l’aise. Elles permettent à votre pied d’être parfaitement placé dans un alignement qui sera idéal. Cela offrira ainsi la possibilité de mémoriser la forme de votre pied. Différents modèles sont disponibles, mais veillez à en choisir un qui dispose d’un chausson totalement thermoformable. En effet, certains ne prennent en compte que des zones partielles de votre pied.

 

Prenez le temps de les essayer !

Ne vous précipitez pas pendant l’achat de vos futures chaussures de ski, prenez le temps de faire les choses correctement. Il est essentiel de se mettre dans les conditions similaires à une journée dans une station.

  • Enfilez la paire de chaussette avec laquelle vous allez skier. Vous pourrez ainsi juger des possibles frottements du pied contre la chaussure, mais également des espaces pour la largeur et la longueur.
  • Maintenez-vous debout, pliez les genoux en appuyant les tibias contre la languette ; si les orteils touchent le bout de votre chaussure, optez pour la taille au-dessus. Le talon ne doit en aucun cas se décoller une fois installé, veillez à ce qu’il soit maintenu lorsque la chaussure est serrée.
  • Vous ne devez pas ressentir de douleur lorsque vous effectuez les mouvements nécessaires. Beaucoup plus rigide qu’une chaussure standard, attendez-vous néanmoins à ressentir une certaine gêne lorsque vous marcherez avec.

 

Tentez la technique du Bootfitting pour encore plus de précision

 – Une semelle moulée à vos pieds.

 – Analyser et mesurer vos pieds.

 – Assurer les déformations nécessaires sur la coque avant l’achat.

 – Chauffer les chaussons si besoin.

 

Pour acquérir les chaussures de ski qui feront votre bonheur, il est nécessaire d’être patient et de prendre le temps de passer en revue les critères évoqués précédemment. Ils vous permettront d’apprécier votre séjour et de skier en toute tranquillité.

 

Les Trois points-clés à retenir pour choisir les bonnes chaussures de ski :

– Longueur, largeur et volume.

– Le modèle choisi dépendra essentiellement de l’activité que vous souhaitez pratiquer, chaque discipline est spécifique et réserve des caractéristiques propres.

– Pour toujours plus de confort, optez pour des semelles intégralement thermoformables qui mémoriseront la forme de vos pieds, et prenez le temps d’essayer chaque modèle minutieusement.

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Retour aux articles