moniteur de ski avec ses eleves

École de ski : comment bien choisir son cours de ski ?

Conseils

Posté le

Séjour au ski rime bien souvent avec cours de glisse. Aujourd’hui, avec la multitude des offres, choisir son école de ski ou de snowboard demande de plus en plus d’efforts et de recherches avant de réserver. Tarifs, horaires, qualité des cours : on vous dit tout !

 

Les écoles de ski : ESF vs ESI ?

Le moniteur habillé en rouge de la tête au pied reste dans l’imaginaire collectif comme THE moniteur. Avec plus de 250 bureaux dans la plupart des stations de ski françaises, comptabilisant près de 17 000 professeurs, l’ESF est très largement implantée. Pourtant, cette école n’a pas le monopole des cours de ski. Bien que son nom, École du ski français, pourrait laisser penser qu’il s’agit d’un établissement officiel de l’État, il n’en est rien. Les cours à l’ESF ne sont donc pas plus officiels ou plus diplômants que ceux d’une autre structure.

Face à ce mastodonte des pistes, l’on retrouve l’ESI, l’École de Ski Internationale, qui elle regroupe la majorité des autres écoles. Selon les stations, elles se présentent sous différents noms : Évolution, Proneige, Évasion, Proski, Glisse Passion…

Quoi qu’il en soit, avec plusieurs niveaux de ski, l’apprentissage et la progression sont sensiblement les mêmes à l’ESI et à l’ESF.

De plus, notez que les moniteurs doivent être titulaires d’un diplôme d’État délivré par l’ENSA (École National de Ski et d’Alpinisme), ce qui garantit un niveau de pédagogie commun à tous les établissements.

 

Les critères pour choisir son école de ski 

Alors si l’une vaut l’autre, comment choisir son école de ski ? Pour faire le bon choix, il faudra vous appuyer sur plusieurs critères : tarifs, bien entendu, mais aussi nombres d’élèves par groupe, horaires, pédagogie…

cours de ski

Généralement, les horaires des cours sont assez réguliers. Si vous optez pour la classe du matin, vous serez toujours avec le même groupe. Certaines écoles vous permettent d’adapter vos cours à votre planning. Mais en basculant du cours du matin à celui du soir, vous changerez de moniteurs et de partenaires de ski. Il faudra voir aussi l’heure de début : si votre enfant n’aime pas tellement se lever le matin, ne l’inscrivez pas au cours de 9 h. Recherchez un programme qui commence à 9 h 30 voire 10 h ! C’est les vacances après tout !

De même, vérifiez bien la durée totale d’une classe. Certaines écoles parlent de « cours du matin »/« cours de l’après-midi », ce qui n’est pas très précis. Avant de valider votre choix d’école de ski, renseignez-vous sur les horaires précis : un cours dure-t-il 1 h 45, 2 h, 2 h 30 ? Pour les fanas de sport, on pourra choisir la fourchette haute. En revanche, si votre bout de chou débute sur les pistes, ne surestimez pas sa résistance au froid et à la fatigue. Une session de 1 h 45 est bien suffisante pour faire ses premiers pas sur la neige. Vous pourrez toujours l’accompagner sur les pistes après une bonne sieste pour pratiquer avec lui/elle ce qu’il/elle a appris la veille ou le matin même.

Que dire des conditions météo ? Pour les uns, apprendre à skier sous la neige, c’est se mettre en difficulté pour mieux apprivoiser ses spatules dans tous les cas de figure. Pour les autres, c’est une hérésie, un cauchemar, une torture sans fin. Qu’en est-il pour vous ? Les cours sont-ils remboursés ou décalés en cas de mauvais temps ? Sous quelles conditions ? Il suffit de poser la question.

Les avis clients : comment choisir son moniteur de ski

Comme pour un bon hôtel ou un excellent restaurant, vous pourrez retrouver sur Internet les avis des anciens élèves (ou de leurs parents !). Prenez le temps d’y jeter un œil : si un prénom revient souvent, c’est probablement un professeur(e) sans pareil. Demandez s’il/elle est disponible pour la période qui vous intéresse.

 

Skier avec un moniteur

Apprendre à skier en groupe, c’est bénéficier de la dynamique, partager un moment avec des personnes du même âge et s’entraider. C’est particulièrement intéressant pour les jeunes enfants qui apprennent bien plus des uns des autres par mimétisme. De plus, être à plusieurs vous permet de faire des jeux, une technique pédagogique qui a fait ses preuves. A contrario, si le groupe est trop nombreux, l’attention du moniteur sera divisée d’autant. La perte de temps peut être importante quand un enfant chute, ou a plus de difficulté que les autres.

Lors du choix de l’école de ski, n’hésitez pas à demander le nombre d’élèves moyen ou maximum dans chaque groupe. Certains établissements revendiquent de « petits groupes », généralement pas plus de 6 skieurs par moniteur.

Enfin, les cours de ski, ce n’est pas que pour les débutants. N’oubliez pas non plus que vous pouvez faire appel à un guide même si vous savez déjà skier. Ainsi, vous pourrez découvrir le domaine skiable sans peine. Et par la même occasion, vous bénéficierez d’un conseil ou deux pour améliorer votre maîtrise.

Ski collectif ou cours particulier ?

Si vous souhaitez perfectionner un détail ou progresser sur une technique en particulier, alors il vous faudra l’œil attentif d’un moniteur et des exercices dédiés. Dans ce cas, un cours privé est tout conseillé. Reste à voir l’impact sur votre budget vacances. Pour un apprentissage général, skiez en groupe !

 

École de ski : les petits plus qui font la différence

Les écoles de ski rivalisent d’idées pour vous attirer et rendre votre séjour le plus agréable possible. Tout ceci s’additionne : ce sont les petits plus qui vous aideront à choisir votre école de ski et à départager les candidats en lice.

Par exemple, certaines proposent de s’occuper de l’achat des forfaits de ski à l’avance. Ainsi, quand vous arrivez sur place, tout est déjà prêt pour vous. Un vrai service VIP et un gain de temps ! D’autres vous feront économiser quelques euros grâce à un partenariat avec un loueur de matériel de ski. Certaines ESI par exemple disposent également d’un magasin de matériel de ski afin de vous proposer un package complet. L’on pourra également vous proposer une consigne gratuite afin que votre bambin ne porte pas son équipement de l’hôtel aux pistes tous les jours. Le repas du midi ou bien la pause goûter peuvent être également inclus dans le prix. Enfin, pensez aussi aux assurances : à quelle hauteur est assurée l’école en cas de chute et de blessure ?

Gain de temps, simplicité, budget : ce sont des critères à prendre en compte. Prévoir des vacances à la montagne demande déjà suffisamment d’organisation, alors laissez-vous aider  !

D’autre part, toutes les écoles de ski proposent de valider votre semaine d’apprentissage du ski par un test. Les plus connus restent bien sûr les étoiles. Notez que l’ESI a fait le choix de proposer des médailles en cristal à la place. Elles vous seront délivrées gratuitement, comme un diplôme, en fin de séjour. À l’ESF, elles sont payantes ! Dans les deux cas, ce pin boostera l’estime de soi de votre chérubin et constituera sa première réussite à ski. Vous en entendrez parler jusqu’à votre prochain séjour à la neige.

Les tarifs des cours de ski

Si certains tarifs peuvent être dissuasifs, il ne faut pas pour autant se concentrer uniquement sur le chiffre. Avant de choisir une école de ski, regardez de plus près ce qui vous est proposé en contrepartie : taille du groupe, expérience du moniteur, forfait nécessaire, durée du cours… C’est le rapport qualité/prix qui doit primer.

 

Avec la prolifération des offres et les différents programmes, le choix d’une école de ski n’est pas toujours chose aisée. En gardant en tête quelques critères clés, cela vous permettra de shortlister les meilleures. Enfin, la décision finale se fera sur un premier contact humain ou sur les avis d’anciens clients. N’hésitez pas à demander à nos équipes Go Sport Montagne leur recommandation sur le terrain.

 

Les points-clés à retenir pour bien choisir son cours de ski :

– Je me renseigne sur ce qu’inclut le tarif : durée des cours, taille du groupe, réputation du(de la) moniteur(rice), insigne de passage de niveau…

– Je m’informe sur les petits plus qui rendent mon séjour plus simple : consigne, location de matériel, formule tout-compris…

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Retour aux articles